Le Samedi

Télécharger la journée en un clin d'oeil

ANIMATION : 9h / CELLIER
P’TIT DÉJ’ DE MOTS
LES COMÉDIENS DU FESTIVAL/ 1h

Pour commencer la journée tout en mots, rien de mieux qu’un P’tit déj’ de Mots ! Lectures sur tartines, textes gourmands, joyeuses déclamations au thé ou au café : ici le mots fusent et les croissants croustillent. Mots et petit déjeuner offert par le Festival, à déguster avec la bouche et les oreilles.
Tout au long de la semaine, des textes inspirés par Voyelles d’Arthur Rimbaud ; ce matin
« L rouge ».
_
Avec : Jeanne Guittet, Jérémie Lebreton, Christophe Moy, Marie Radigales, dirigés par Valérie Furiosi.

CONFÉRENCE : 10h30 / SALLE HAUTE DU PRIEURÉ
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE EN DIX MOTS
ISABELLE AUTISSIER / 1h15

Pour Isabelle Autissier, c’est bien simple : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement. Ce qui s'énonce clairement trouve plus vite sa solution. S'agissant de la question majeure de notre siècle, comprendre les mots c’est comprendre les enjeux. » Elle a donc choisi dix mots aussi pertinents qu’éclairants sur les causes et conséquences du réchauffement climatique : « migration » « serre » « climat/météo » « décarbonner » « renouvelable » « climatosceptique » « acidification » « émission » « changement » « réchauffement / dérèglement ».
Une conférence pour aller de l’avant sans mettre en péril le futur.
•    Ingénieur agronome, navigatrice - elle est la première femme à avoir accompli un tour du monde en compétition - auteure, Isabelle Autissier est présidente du World Wild Fund (WWF) France depuis 2009. C’est à ce titre qu’elle a participé à la COP21 en 2015.
L'avant-goût :
Les récits d'Isabelle Autissier le dimanche à 15h55 sur France Inter. Dimanche 13 mars : La Méditerranée

SPECTACLE : 10h30 / 11h30 / 12h30 / 14h00 / 15h00 / 16h00 / SALON DU PRIEUR SALLES XVIIIe
LA CONVIVIALITÉ
ARNAUD PIRAULT / ARNAUD HOEDT / JÉRÔME PIRON / 25 mn

Que vous soyez bon ou mauvais en orthographe, ce spectacle est pour vous. Arnaud Hoedt et Jérôme Piron vous convient dans leur salon pour débattre des préjugés durement ancrés, concernant la langue, l’instruction, l’écriture. Entre théâtre et pataphysique, leur approche farfelue de l’accord du participe passé va vous faire changer d’avis sur la langue française et son cortège d’exceptions.
Vingt-cinq minutes pour se demander pourquoi les mots s’écrivent ainsi… mais aussi comme ça.
_
Conception, texte et interprétation : Arnaud Hoedt, Jérôme Piron. Mise en scène : Arnault Pirault. Accessoires, vidéo, régie : Kevin Matagne. Développement du projet et diffusion : Habemus Papam Cora-Line Lefèvre, Julien Sigard. Production : Chantal & Bernadette asbl. Avec les soutiens de l’Institut pour l’Étude du Langage Plastique (Bruxelles), de la Compagnie la Zouze (Marseille) et du festival XS Théâtre National, Bruxelles.

DOCUMENTAIRE : 11h / CINÉMA CRYSTAL PALACE
SEMPÉ DESSINATEUR D’HUMOUR
PATRICK VOLSON / MARC LECARPENTIER / 52mn

Jean-Jacques Sempé est le plus célèbre des dessinateurs d’humour français. Convaincu
« qu’il n’y a de grave que le léger », il aime à répéter que « l’humour n’est qu’une façon de se tirer d’embarras sans se tirer d’affaire ». Ce documentaire retrace son parcours, depuis ses premiers dessins publiés dans Sud-ouest, jusqu’à ses récentes créations. On y découvre un éternel élève insatisfait, travailleur acharné, mais également un admirateur de Jacques Tati et Robert Doisneau, un observateur de l’âme humaine et de ses fragilités.
Comme en écho à l’exposition (titre de l’expo), un documentaire éclairant où les dessins nous parlent et où les mots nous permettent de mieux voir.
_
Auteur : Marc Lecarpentier. Réalisation : Patrick Volson. Production : France Télévisions, Kuiv.

CONFÉRENCE : 11h / SALLE DES FÊTES
L’INTÉGRISME DE LA RIGOLADE
FRANÇOIS L’YVONNET / 1h15

Auteur du pamphlet Homo comicus ou l’intégrisme de la rigolade, François l’Yvonnet, professeur de philosophie, dénonce  une « nouvelle féodalité d’humoristes, moins amuseurs que donneurs de leçons, qui mêlent le dénigrement systématique, la vulgarité et l’attaque personnelle. Il faut rire de tout mais avec eux. « Leur » rire serait la norme. Ils seraient l’actuelle incarnation de la liberté d’expression  et de toutes les valeurs de la démocratie. Leurs saillies sont pourtant d’une incroyable platitude et leur prêchi-prêcha, troussés à la va-vite, épargnent les vrais puissants. ». Une conférence nécessaire à une époque où les mots de l’humour virent parfois  au conformisme, et l’impertinence à un intégrisme du rire.
•    François l’Yvonnet est professeur de philosophie et éditeur. Il dirige la collection Via Latina aux éditions Albin Michel et codirige les Carnets de L’Herne.
L'avant-goût : François L'Yvonnet sur son ouvrage Homo Comicus, ou l'intégrisme de la rigolade

ANIMATION : 12h30 / PLACE DES PÊCHEURS
J’AI DEUX MOTS À VOUS DIRE
VINCENT ROCA / 10mn

Pour Vincent Roca les mots sont un terrain de jeu et de joie. Pour cette 12ème édition, le Festival lui a proposé deux mots par jour. Deux mots inspirés par le souvenir de Raymond Devos. Une ode à l’imagination où chaque mot compte triple.
Aujourd’hui, exercices de style autour des mots  « trouble » et « doute ».

ANIMATION : 14H
FEUILLETON : UN CŒUR SIMPLE
GUSTAVE FLAUBERT / VALÉRIE FURIOSI / CHRISTOPHE MOY / 30mn

Pour commencer l’après-midi, le festival vous propose de (ré)entendre tout au long de cette 12ème édition l’intégralité du roman de Gustave Flaubert : Un cœur simple. Un feuilleton en quatre épisodes pour suivre au fil des pages l’histoire de Félicité qui aima successivement un homme, les enfants de sa maîtresse, un neveu, un vieillard, et un perroquet.
« La vie de Félicité est une vie humaine, où tient l’essentiel de l’humanité, et qui ressemble, par ses désillusions, à celle de Flaubert, à celle, un peu, de tout homme » (extrait de Gustave Flaubert d’Albert Thibaudet, Gallimard,)

DOCUMENTAIRE : 14h30 / CINÉMA CRYSTAL PALACE
LES GRANDES INTERROGATIONS D’ÉMILE
JEAN BOJKO / ÉMILE / 50mn

Réalisé par Jean Bojko en 2015, ce documentaire témoigne des rencontres d’Émile, collégien de quatorze ans, avec des scientifiques, penseurs, artistes. Ainsi, on y suit Émile dans ses interrogations, et on y entend, entre autres, les mots du sociologue Jean Viard, du biologiste Jean-Marie Pelt, du philosophe Jean-Luc Nancy, du dramaturge Armand Gati, ou encore du pédagogue Philippe Mérieu. Et avant leur causerie de cet après-midi vous y verrez la première rencontre entre Émile et le linguiste Claude Hagège.
Un documentaire où les mots résonnent de nos propres interrogations.
_
Production : TéATr’éPROUVèTe – L’Abbaye du Jouïr Corbigny.

CONFÉRENCE : 15h / SALLE DES FÊTES
MÈRES ÉTERNELLES
PHILIPPE GRIMBERT / 1H15

En prolongement du spectacle Céline/Proust : une rencontre ?, le Festival a proposé à Philippe Grimbert de faire entendre la parole du psychanalyste sur le rapport du fils à sa mère. Pour lui , « la relation à la mère est fondatrice, sujet qui intéresse évidemment le psychanalyste, surtout lorsqu’elle est évoquée par deux voix qui ont laissées une telle empreinte dans la littérature, deux auteurs que tout éloigne… sauf leur passion de l’écriture ! Le spectacle d’Ivan Morane illustre de façon saisissante l’aspect singulier du rapport à la mère de Proust et Céline… mais aussi à la langue maternelle. » Le psychanalyste verra-t-il chez Proust et Céline deux façons diamétralement opposées de vivre l’universel Œdipe ? La réponse à cette question sera passionnante !
    Philippe Grimbert est écrivain et psychanalyste. Il a publié plusieurs essais dont Pas de fumée sans Freud (Armand Colin, 1999) et romans, dont Un secret, Goncourt des lycéens en 2004 et adapté au cinéma par Claude Miller. Il travaille aussi dans deux instituts médico-éducatifs, à Asnières et à Saint-Cloud, auprès d'adolescents autistes ou psychotiques.
L'avant-goût : Interview de Philippe Grimbert sur France Inter

ANIMATION : 15H30 / ACCUEIL DU FESTIVAL
LES MOTS DU PATRIMOINE
LUC JOLIVEL / 1h

Foisonnant de mots pendant le Festival, le Prieuré, tel que vous le voyez aujourd’hui, est le fruit d’une histoire de dix siècles. Coordinateur de sa restauration depuis le début de années 2000, et directeur de la Cité du Mot, Luc Jolivel est votre guide le temps d’une passionnante visite. Une histoire du patrimoine tout en mots.
Inscription obligatoire à l'accueil du Festival à partir du 26 mai.

SPECTACLE : 16h30 / CELLIER
LISE DANS LES FLAQUES
SANDRINE DELSAUX / 1h

Une nuit d’averse, une femme entre dans un bar laissé à l’abandon. Elle s’appelle Lise. Lise est en quête de retrouvailles avec son père. Elle veut le revoir, peut-être pour se reconstituer, pour recoller les morceaux d’un passé laissé en miettes. Alors, au détour d’un verre, elle nous confesse son enfance éclaboussée, ses rires et ses peines passés. En écrivant, mettant en scène et jouant Lise dans les flaques, Sandrine Delsaux nous entraîne, entre humour et mélancolie, poésie et gravité, dans un monologue initiatique qui touche juste tant le sujet résonne en chacun.
« Un spectacle qui ne laissera personne insensible, véritable bulle de tendresse qui mêle les émotions. » (Froggydelight)
_
Texte, mise en scène, jeu : Sandrine Delsaux. Lumière : Betty Nicolas. Musique : Éric Delsaux.
L'avant-goût : Teaser du spectacle


ANIMATION: 17H30 / ÉGLISE SAINT PIERRE
LES MOTS DE LA BIÈRE
JACQUES ANSAULT / VINCENT ROBICHE / ÉLISABETH PIERRE / 1h15

On la déguste fraîche. On peut la préférer blonde, brune, ambrée, rousse, blanche. On sait qu’elle est fermentée à base d’orge. Mais que sont les drêches ? Quelles sont les différences entre les fermentations hautes, basses et spontanées ? Qu’est-ce que l’empatage, et pourquoi houblonner à froid ? Jacques Ansault, co-fondateur de la brasserie des Bertranges, et Vincent Robiche, fabriquant des bières « La Rur’ale », avec la complicité de la zythologue Élisabeth Pierre, nous dévoilent les secrets de la bière, du choix des ingrédients à la première gorgée.
Une conférence parsemée de dégustations où les mots s’apprécient sans modération.

CONFÉRENCE : 18h / SALLE CAPITULAIRE
C’EST QUOI, LE LANGAGE ?
CLAUDE HAGÈGE / ÉMILE / 1h15

En 2015 à l’initiative de Jean Bojko, Émile, alors collégien de quatorze ans à Corbigny (58), a rencontré des penseurs, des poètes, des chercheurs, qui depuis longtemps naviguent sur l’océan du savoir, de la connaissance, des idées et de l’esprit. De ces rencontres une série de livres a été publiée sous le titre générique des Grands entretiens d’Émile - co-édités par les éditions de l’Aube, et les éditions de l’Abbaye de Jouïr - et un documentaire réalisé par Jean Bojko, Les grandes interrogations d’Émile. Pour le Festival, le linguiste Claude Hagège et Émile se rencontrent à nouveau. Une discussion inattendue, où les mots questionnent, réfléchissent et transmettent.
•    Claude Hagège, chercheur en linguistique, est professeur au Collège de France, titulaire de la Chaire de Théorie linguistique. Il a reçu la médaille d’or du CNRS.
Le film Les grandes interrogations d’Émile est diffusé au cinéma Crystal Palace ce jour à 10h30.
L'avant-goût : Interview de Claude Hagège : Faut-il parler plusieurs langues ?

ANIMATION : 18h30 / LE TIP’S
APÉRO QUIZZ : DE QUI SONT CES MOTS ?
LES COMÉDIENS DU FESTIVAL/ 1h

Pour une fin d’après-midi ludique et tout en mots, les comédiens du Festival vous convient à un Apéro quizz aussi joyeux que convivial. Tout en vous désaltérant, venez écouter des extraits de scènes du théâtre classique ou moderne. À l’aide d’indices, vous aurez à deviner les auteurs. Une heure pour le plaisir de jouer avec les mots.
_
Avec : Jeanne Guittet, Jérémie Lebreton, Christophe Moy, Marie Radigales, dirigés par Valérie Furiosi.

SPECTACLE : 20h30 / SALLE DES FÊTES
A.N.P.U. : AGENCE NATIONALE DE PSYCHANALYSE URBAINE
LAURENT PETIT / CHARLES ALTORFFER / CAMILLE FAUCHERRE / 1h


©Charles Altorffer

La psychanalyse urbaine consiste à coucher les villes sur le divan, détecter les névroses urbaines, et proposer des solutions thérapeutiques adéquates. Elle peut être considérée comme une sorte de science poétique d’un nouveau genre, dont la méthode d’investigation consiste, essentiellement, dans la mise en évidence de l’inconscient à l’origine de l’aménagement urbain d’une ville ou d’un territoire, comme l’explique Laurent Petit, directeur de l’A.N.P.U. : « En psychanalyse classique, on aura tendance à parler de « ça », de « moi » et de «surmoi », alors qu’en psychanalyse urbaine, on est plus sur du « ça », du « toit » et de « surtoit ».  Pour le Festival, l’A.N.P.U. vous propose un florilège de ses meilleures analyses ainsi que le fruit de « l’opération divan » mené ce jour place des pêcheurs. Vous allez ainsi découvrir les outils analytiques comme le S.N.C, (Schéma Névro-Constructeur) ou l’arbre mythogénéalogique. Vous pourrez également identifier les P.N.S.U. (Points Névro-Stratégiques Urbains), et les résoudre en proposant des Z.O.B. (Zone d’Occupation Bucolique), des T.H.C. (Transports Hors du Commun) ou encore une A.A.A.H. (Autoroute Astucieusement Aménagée en Habitation), si bien sûr vous disposez d’une autoroute. Quand les maux de la ville deviennent ville de mots, et inversement.
_
L'avant-goût : Extrait d'un spectacle de Laurent Petit

SPECTACLE : 21h / SALLE HAUTE DU PRIEURÉ
CRISTAL AUTOMATIQUE
BABX / 1h


©Julien Mignot

Pour l’auteur-compositeur et interprète Babx, les mots « ont toujours été vecteurs de musiques, d’espaces, de rythmes, de couleurs, de silences et de voix. » Pour son quatrième opus, il a décidé de mettre sa musique au service des mots de ceux qui l’ont accompagné ou influencé. Mais comment réunir la musique et ces mots-là, ceux de Baudelaire, Genet, Artaud, Kérouac, Césaire ou encore Tom Waits : « J’ai essayé tout simplement de partir de l’émotion pure que m’inspiraient certains textes et de composer leurs jumeaux musicaux. » De cette gémellité est né Cristal Automatique, où le chanteur ne se contente pas de mettre les poèmes en musique, mais leur donne vie en partant de leurs propres sons et rythmes.
« Babx modèle les vers de sa voix habitée, dessine son territoire poétique, son histoire et sa géographie intime. Un acte précieux, un signe tracé sur la route… » (Anne-Laure Lemancel, RFI)
Un concert où les mots sonnent, beaux comme des astres.
_
Chant, clavier : Babx. Batterie : Frédéric Jean. Violoncelle : Julien Lefèvre.
L'avant-goût : Babx chante Charles Baudelaire

ANIMATION : 22h30 / BORDS DE LOIRE : QUAI CLÉMENCEAU
L’ENVOL DES MOT-GOLFIÈRES

Pour que la nuit charitoise s’illumine, le Festival vous propose de participer à un envol de « Mot-golfières ». Une fois sur les bords de Loire, récupérez, par deux, une lanterne et, au bon moment, tous ensemble, laissez-la vous échapper des mains. Dans cette nuit étoilée, s’élèveront également les mots de Raymond Devos, tel un hommage à celui qui éclairait les mots d’une lumière étincelante.











Festival du mot sur Facebook