Mot de l'année 2015



LAÏCITÉ ET LIBERTÉ (D’EXPRESSION) LES MOTS DE L’ANNÉE 2015 !

Chaque année depuis sa création, le Festival du Mot organise l’élection du Mot de l’Année. Il réunit d’une part un JURY d’écrivains, experts de la langue française, sociologues, historiens… D’autre part, le public est invité à exprimer son choix sur le site motdelannee.fr et les sites partenaires : 20 Minutes (www.20minutes.fr), France Inter (www.franceinter.fr), France Télévisions (www.francetv.fr) et TV5MONDE (www.tv5monde.com). En parallèle, les Charitois et les habitants de la Nièvre ont pu également déposer leur bulletin de vote dans des urnes placées chez les commerçants et dans les bibliothèques du département.

Cette année, le cap des 100.000 votants a été dépassé : 101.297 votants au total.

LAÏCITÉ ET LIBERTÉ (D’EXPRESSION) : DEUX MOTS EN RAPPORT ÉTROIT L’UN AVEC L’AUTRE
Alain Rey, président honoraire du Festival du Mot et président du jury du Mot de l’Année se félicite de ces choix : « ces deux mots ont un rapport étroit l’un avec l’autre. La laïcité est un problème vivant, elle a pour but de défendre la neutralité entre l’état et toutes les convictions personnelles qu’elles soient religieuses ou athées. La laïcité donne la possibilité à tous de pouvoir s’exprimer, d’exprimer sa liberté d’expression. Le fait que les votants viennent de 118 pays différents montre l’universalité de ces deux valeurs fondamentales de la démocratie et de la république ».
Lors de sa réunion, le jury avait hésité entre laïcité et liberté d’expression, tandis que, pour le public, la liberté d’expression a été en tête dès le début du scrutin (du 27 avril au 19 mai) avec 31% des voix, suivie par la laïcité (17,59% des voix).
« Nous sommes heureux de ces choix, d’autant que la liberté d’expression était un mot proposé par les jeunes, collégiens et lycéens de la Nièvre », se félicite Marc Lecarpentier, directeur artistique du Festival du Mot.


L’élection du Mot de l’année : un vote international
Cette année, 101.297 personnes ont participé au vote depuis 118 pays différents : France, Etats-Unis, Belgique, Suisse, Canada, Biélorussie, Moldavie, Panama, Indonésie, Chine, Japon, Bénin, Togo, Zimbabwé, etc.
On compte des électeurs  dans plus de 1.400 villes avec en France : Paris, Strasbourg et Lyon qui ont les participations plus fortes mais aussi Ho Chi Minh ville qui arrive juste avant Bischwiller. 670 Nivernais ont déposé un bulletin de vote dans les urnes du département.

Le jury du Mot de l’Année :
Alain Rey, président ; Jean-François Baldi (Délégation générale à la langue française et aux langues de France) ; Jean-François Barbier-Bouvet, sociologue ; Olivier Barrot, écrivain, journaliste (France Télévisions) ; Jean-Philippe Bertin, rédacteur-en-chef (Journal du Centre) ; Roland Cayrol, politologue ; Jean Loup Chiflet, écrivain, éditeur ; Mariette Darrigrand, sémiologue ; Philippe Delerm, écrivain ; Paul Fournel, écrivain, oulipien ; Michèle Gazier, écrivain, journaliste ; Gaëtan Gorce président (CITÉ DU MOT) ; Michèle Jacobs, directrice (Direction de la Francophonie TV5MONDE) ; Anne Kerloc’h, rédactrice-en-chef adjointe (20 Minutes), Marc Lecarpentier directeur (Festival du Mot) ; Marie Leroy, éditrice (Points Seuil) ; Pierre Lepape, écrivain, journaliste ; Xavier North (IGAC, ministère de la Culture et de la Communication) ; Erik Orsenna, académicien, président d’honneur du Festival du Mot ; Stéphane Paoli, journaliste (France Inter) ; Frédéric Pommier, journaliste (France Inter) ; Vincent Roca, artiste, humoriste  ; Henri Valès, maire (La Charité sur Loire).


 




Motsjeuxmotmotsmotsmotsscave
Festival du mot sur Facebook